Du côté de la ferme sociale

Vivre ensemble...

L’asinomédiation est un moment de rencontre pour les personnes à handicap avec les ânes dont l’objectif n’est pas de soigner mais d’améliorer le quotidien par l’acquisition de nouveaux savoirs.

  • Pourquoi l’âne?

L’âne, avec son flegme naturel, est le thérapeute idéal. La différence ne l’effraye pas et si la personne à handicap est demandeuse, il établit une relation privilégiée. L’âne est le lien qui permet la connaissance et la reconnaissance du droit à la différence.

  • Pourquoi le mot médiation?

La médiation avec les ânes permet à des personnes en difficulté de tisser un lien affectif avec un animal particulièrement doux, câlin et tolérant. Cette approche offre la possibilité de retrouver certaines émotions perdues ou enfouies, d’oser les exprimer tout en apprenant à mieux les gérer ou les contrôler.

  • Quelle méthodologie est utilisée ?
    • L’accueil : Ce moment de pansage permet à l’individu de créer un lien affectif avec l’âne, il devient son ami, entre en fusion.
    • Les activités relatives à l’asinomédiation : le contact libre avec l’âne dans le champ, les soins ou le brossage, le portage holistique, la promenade à pied ou à dos d’âne, l’attelage, le parcours de maniabilité, le travail de labour, de débardage ou l’éducation des ânons, …
      L’asinomédiateur utilisera à bon escient toutes les ressources transdisciplinaires (ex faire de l’attelage comme faire de la portée holistique) afin de développer des savoirs.
  • Quel est le rôle de l’asinomédiateur ?

L’asinomédiateur travaille toujours en respectant et en s’adaptant aux différentes météos de l’individu ou du collectif (activités adaptées).
Avant tout apprentissage, cela doit être un moment de plaisir, de bien-être, de détente.
L’asinomédiateur utilisera toutes les ressources de l’asinomédiation mais aussi de l’infrastructure (étang aux grenouilles, rivière, …) afin de réaliser une séance la plus adaptée au moment.
L’individu ne doit en aucun cas se sentir sous pression.
Cependant, il devra également respecter les règles de la maison que l’asinomédiateur lui communiquera à bon escient. Dans cet état de confiance, de joie, le projet peut être mis en place avec l’individu afin de lui permettre de grandir, d’évoluer dans de nouveaux acquis.